© PIERRE MARZOLLA
Nos expériences

Faire sa "llaca" à la fraîche

le soir en ville

Si il y a bien une chose que tout banyulenc adore faire, c’est celle-ci : faire sa “llaca” sur le front de mer. La llaca (prononcée « yaqua ») est traduite ici par promenade.

A chacun son moment

Le soir, « a la fresca » (= à la fraîche, en catalan), après une journée chaude d’été quand l’air marin se lève, se promener le long du front de mer est une institution. Certains préféreront la faire le matin aux premières lueurs du jour quand le village dort encore ; d’autres apprécieront l’effervescence des trottinettes et vélos des enfants en milieu d’après-midi.

Comment

Vivre ce moment ?

Pratique

Le front de mer est accessible à tous, tout le long, jusqu’au Monument aux Morts d’Aristide Maillol, dominant l’île Grosse (port).

Infos poussette et PMR

A partir du Monument, quelques marches sont à descendre pour accéder au bout de la jetée. Le Monument aux Morts n’est pas accessible aux poussettes et fauteuils car il y a des escaliers.

Sécurité

Les jours de mer et de tempête, vous ne pourrez pas accéder au Monument ni à la jetée, un portail ferme l’accès après la Capitainerie.

L’art de vivre Banyulenc

Quelque soit votre moment, le parcours reste identique (dans un sens ou dans l’autre !) : départ des arcades > arrivée jusqu’au port et pour les plus courageux jusqu’à la jetée même ! Cela permet de croiser les amis et la famille, de “xarer” (se prononce “tcharer”, traduit par papoter) quelques minutes avec eux et les anciens, réunis sur le “banc des sénateurs” et surtout de profiter du grand air marin et de la beauté du paysage qui s’offre à nos yeux.

On fait quoi ?

Pendant la balade

Nos suggestions